FAQ

Qu’est-ce qu’une microstation d’épuration ?

Une microstation d’épuration est un dispositif qui permet de traiter les eaux usées lorsque l’on n’est pas raccordé au tout-à-l’égout. Comme le nom l’indique, il s’agit d’une version compacte d’une station d’épuration.

Il existe plusieurs méthodes d’épuration ; depuis les années 90, la méthode utilisée par la PureStation EP600 est un traitement par boues activées en suspension libre, combiné à un cadencement du traitement appelé SBR. À partir du modèle PureStation PS6, on y ajoute la technologie des supports mobiles. Ceci permet de rendre le système encore plus compact, avantage principal de la culture fixée, tout en respectant l’accès si connu de la gamme PureStation, afin de garantir la même simplicité d’entretien que les produits à boues activées en culture libre.

Pourquoi choisir la PureStation ?

La PureStation est une solution compacte, robuste et extrêmement fiable qui nécessite peu d’entretien et dont le rapport qualité/prix est plus qu’intéressant.

Contrairement aux filières traditionnelles, on n’a pas le risque de devoir recommencer les travaux après un certain temps de fonctionnement, dû à l’obstruction du milieu filtrant.

Comme le fil d’eau est respecté, il n’est généralement pas nécessaire d’utiliser une pompe de relevage pour évacuer les eaux traitées de la station.

En cas de non-respect des précautions d’utilisation, il n’y a pas de risque de casse du matériel et l’absence de tout objet obstruant le passage (filtre, lit fixant immobile, …) donne un accès total à tous les compartiments. Ainsi, l’entretien se fait uniquement sur des éléments facilement accessibles.

L’absence de pièces en mouvement (pompes, agitateurs, …) dans les cuves garantit une durée de vie exemplaire et la conception des cuves en polyéthylène dur (220 kg pour la EP600) permet une mise en place rapide sans l’intervention de gros engins de chantier.

Le fonctionnement séquencé, appelé SBR, avec régulation interne de débit permet de réduire la taille du drain d’infiltration des eaux traitées, ainsi que de créer une circulation interne des effluents afin de couvrir les moments d’absence sans perturber le fonctionnement du système.

Que dit la loi ?

Depuis 2009, les microstations d’épuration sont officiellement reconnues en tant que dispositif de traitement des eaux usées.

A partir de début 2011, nous avons obtenu l’agrément national pour la PureStation EP600, puis à partir de 2014 celui de la gamme PureStation PS6, PS9V et PS15V, ce qui signifie que leur efficacité est reconnue par I’État. Les organismes de contrôle de l’assainissement non-collectif (SPANC) sont informés par le biais du Portail Interministériel sur l’ANC.

De plus, l’arrêté du 7 mars 2012 a mis fin aux différences de dimensionnement parfois constatées entre les usagers et l’administration. Désormais, le dimensionnement de la microstation se fait en fonction des régles suivantes :

1 EH (équivalent-habitant) = 1 PP (pièce principale)(*), sauf pour :

– les établissements recevant du public (dimensionnement suivant capacité d’accueil)

– les habitations individuelles où le nombre d’occupants est disproportionné par rapport au nombre de PP (dimensionnement suivant les besoins réels)

(*) Pièce principale : au sens de l’article R. 111-1-1 du code de la construction et de l’habitation

Étant donné le degré de polyvalence de la PureStation, vous avez donc la possibilité de choisir pour cette solution en toute légalité.

Combien ça coûte ?

Le coût d’investissement d’un assainissement individuel par Microstation est comparable au coût d’une filière traditionnelle (filtre a sable).

Or, contrairement aux milieux filtrants, vous n’aurez pas besoin de prévoir des travaux de rénovation éventuels après plusieurs années de fonctionnement, car la PureStation ne possède pas de filtres qui peuvent s’obstruer.

De plus, grâce aux contrôles périodiques effectués par le biais du Contrat de Vérification, vous espacerez les intervalles de vidange et nous pouvons vous donner une garantie de fonctionnement de votre installation tout au long de ce contrat.

Les pièces à vérifier (membranes et filtre de la pompe à air, diffuseurs fines bulles, systèmes de pompage par injection d’air, appelés airlifts) sont facilement accessibles et leur remplacement éventuel est peu coûteux.

Pour finir, la consommation électrique de l’armoire de contrôle est d’environ 25 € par an pour une PureStation EP600.

Comment fonctionne la PureStation ?

La PureStation contient plusieurs volumes d’eau à traiter. Le premier volume d’eau est comparable à une fosse toutes eaux classique, où les bactéries effectuent un traitement anoxie des eaux usées. Cet élément dispose d’un volume tampon, permettant d’absorber les pointes de consommation d’eau.

Régulièrement, un dispositif de pompage par injection d’air, aussi appelé airlift, prélève une petite quantité d’effluent dans ce volume pour l’injecter dans le bioréacteur (volume d’effluent contenant des bactéries effectuant un traitement comprenant des phases d’aérobie et d’anoxie). Une fois que ce traitement est effectué, les flocons en suspension dans cet effluent sont séparés du liquide dans un clarificateur.

Ensuite, deux airlifts recirculent les boues résiduelles afin de maintenir un traitement optimum. Les eaux ainsi traitées s’écoulent par gravité de la station pour être rejetées dans le milieu naturel – soit par infiltration dans le sol si la perméabilité le permet, soit par rejet en surface (par irrigation ou dans un fossé).

La PureStation ne contient donc pas de milieu filtrant ou de lit fixe immobile pour retenir les bactéries, source d’obstruction nécessitant beaucoup de main d’œuvre, ni de pompes immergées ou de relevage, source de pannes inévitables. La séparation entre les éléments de traitement dans les cuves et des éléments techniques dans une armoire extérieure permet d’éliminer tout risque d’oxydation et d’usure prématurée de l’installation.

Dans la section Vidéos, vous trouverez une animation expliquant le fonctionnement en images.

Comment s’effectue l’installation ?

L’installation peut être effectuée par l’un de nos installateurs partenaires, ou par vos soins.

La mise en place est aussi simple que le fonctionnement de la PureStation : son poids plume et ses dimensions compactes permettent d’effecter les travaux a l’aide d’une mini-pelle et la durée des travaux est comparable a la mise en place d’une fosse toutes eaux ou d’une fosse septique. La cuverie est compatible avec n’importe quel type de terrain, le fer a béton intégré permet de la lester dans le cas d’une installation en présence de nappe phréatique haute ou de zone inondable et avec simplement des tampons composite et une dalle de répartition en béton, il est possible de l’adapter pour une installation dans une zone à circulation de véhicules.

Après la pose de la partie enterrée, il faut y raccorder les canalisations des eaux usées, d’évacuation et de la ventilation. Ensuite, il faut installer l’armoire de contrôle et mettre en place le cable d’alimentation électrique de l’armoire et les tuyaux souples entre les cuves et l’armoire. Etant donné que le système fonctionne suivant le principe de l’aération forcée, la ventilation secondaire de la cuve n’a pas besoin d’un effet cheminée pour être efficace, et si la station ne se trouve pas à proximité de la maison, une ventilation basse est donc tout à fait envisageable.

Une fois le matériel installé, BlomEpur assure la mise en service du dispositif qui comprend la vérification complète de l’installation, le raccordement électrique et pneumatique de l’armoire de contrôle et la mise en route de l’ensemble. Grace à cette mise en service, nous pouvons donner la garantie de fonctionnement de votre installation.

A quoi sert l’armoire électrique de contrôle ?

La PureStation est équipée d’une armoire de contrôle contenant le matériel suivant:

– Une pompe à air qui assure la fourniture en air comprimé ;

– Un jeu d’électrovannes permettant la régulation de débit interne ;

– Un ensemble de contacts permettant les phases aérobie et anoxie ;

– Un relais programmable gérant les temporisations ;

– Les éléments permettant la protection électrique de ces composants.

L’armoire possède un degré de protection IP55 (étanche) permettant une installation à l’extérieur et elle est livrée avec un socle d’installation.

En fonctionnement, le niveau sonore de l’armoire est de 25,8dB(A), ce qui est inférieur à celui d’une chambre à coucher silencieuse. La consommation électrique est comparable à un réfrigérateur d’efficacité énergétique A++, ce qui revient à environ 25 € par an pour une PureStation EP600.

Comment s’effectue l’entretien ?

La PureStation est connue pour sa facilité d’entretien. En cas de besoin, toutes les pièces sont accessibles depuis les tampons d’accès et l‘intervention d’un professionnel n’est donc pas obligatoire.

Or, la majeure partie de nos clients souhaite faire appel à nos services pour effectuer l’entretien. Ainsi, il est possible de faire vérifier votre PureStation par nos soins sur la base d’un contrat de vérification périodique. Celui-ci inclut :

– la vérification de l’ensemble des composants électriques dans l’armoire ;

– la vérification de l’ensemble des pieces techniques intégrées dans les cuves ;

– la mesure du niveau de boues décantées dans le bassin de décantation ;

– la mesure de la concentration et la qualité des boues activées dans le bioréacteur ;

– le bon fonctionnement général de la PureStation.

Ce contrat permet donc de vérifier l’efficacité du traitement, tout en surveillant les besoins concernant les vidanges de boues décantées. Ainsi, en s’adaptant à la charge réelle, la période entre deux vidanges peut parfois aller jusqu’à 6 ou 7 ans.

D’où vient la PureStation ?

Les recherches qui ont donne naissance à la PureStation ont démarre en 1993 dans le Benelux. Ainsi, nous bénéficions de l’expérience obtenue aux Pays-Bas et en Belgique depuis plusieurs décennies. Or, contrairement aux apparences, la PureStation est bel et bien une filière Made in France :

– APF assure la fabrication par rotomoulage des modules à enterrer ;

– Nicoll fournit les pièces internes en PVC des modules à enterrer ;

– Schneider Electric assure la fabrication de l’armoire et de ses composants ;

– Aliaxis R&D assure le suivi concernant la qualité, les performances et la conformité ;

– Aliaxis U&I assure la distribution.

Et, bien-sûr, BlomEpur assure la commercialisation, la mise en service et le suivi.

Quelle est l’expérience sur le terrain ?

Pour nous, l‘assainissement individuel par Microstation n’est pas quelque chose de récent ou d’expérimental : conçue initialement en Belgique par Eternit dans les années 1990, la PureStation est l’acteur majeur dans les territoires du Benelux n’ayant pas recours au tout-à-l’égout. Depuis 2006, ces Microstations n’arborent plus le logo Eternit, mais c’est Glynwed, l’une des sociétés du groupe Aliaxis, qui en assure la distribution. En 2015, Glynwed change de nom pour devenir Aliaxis U&I.

Les premières installations effectuées aux Pays-Bas fonctionnent aujourd’hui encore sans soucis majeurs. En France, les installations réalisées par nos soins bénéficient du suivi régulier nous prouvant la robustesse et la facilité d’entretien annoncées par le fabricant.

Si vous le souhaitez, nous pouvons organiser des visites chez les particuliers pour qu’ils puissent exprimer leur satisfaction concernant ce produit et nos services.

%d blogueurs aiment cette page :